Parapluie Carré Delos Aurillac "Le baiser" de KLIMT

Le parapluie Carré Delos est un parapluie entièrement modulable, il se démonte rapidement, sans outillage particulier. A partir d'une monture de base, la couverture (d'une seul pièce et sans couture), la poignée ou le mât peuvent être changés de façon indépendante. Le Carré Delos est le seul parapluie réparable par le client en quelques secondes.

89,00 €

   
 

 
BIOGRAPHIE DE L'ARTISTE
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le baiser. Gustav KLIMT. 1907/08. Huile sur toile.

Fils d’un orfèvre ciseleur et d’une chanteuse lyrique, Gustav KLIMT (1862-1918), grandit dans un environnement nourri d’ambitions artistiques. Plus que tout autre, il sera l’interprète de la décadence et de la désagrégation d’une société encore très liée au vieil empire austro-hongrois.

Personnage clé de l’Art Nouveau et du symbolisme viennois, il propose un art linéaire, voluptueusement ornemental, luxuriant, sensuel. L’usage qu’il fait de l’or, des matières précieuses, ou de la couleur d’abord nuancée puis vive et lumineuse témoigne de son influence byzantine.

Dans Le Baiser, Les visages et les mains semblent sortir du plan. Les mains de l’homme serrent tendrement et passionnément le visage de la femme. La main gauche de celle-ci caresse la main droite de l’homme tandis que l’autre se tord sur sa nuque. Les deux visages forment une courbe qui poursuit celle des manteaux dont la décoration obéit à un symbolisme traditionnel : Echiquier rectangulaire d’une gamme chromatique froide pour celui de l’homme, représentant les emblèmes de la raison ; des calices de fleurs rondes et colorées pour celui de la femme, faisant allusion à sa réceptivité végétale.

Regards sur la peinture, éditions FABBRI. 1988.

Produits liés