Parapluie Carré Delos Aurillac "La grande vague" d'HOKUSAI

Le parapluie Carré Delos est un parapluie entièrement modulable, il se démonte rapidement, sans outillage particulier. A partir d'une monture de base, la couverture (d'une seul pièce et sans couture), la poignée ou le mât peuvent être changés de façon indépendante. Le Carré Delos est le seul parapluie réparable par le client en quelques secondes.

89,00 €

   
 

 
BIOGRAPHIE DE L'ARTISTE
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La grande vague de Kanagawa - HOKUSAI KATSUSHIKA (1760 - 1849)

Hokusai est un peintre, dessinateur, graveur et auteur d’écrits populaires japonais. Il influença de nombreux artistes européens tels que Gauguin, Van Gogh, Monet. A partir de 1800, il signe parfois ses travaux avec la formule Gakyojin, « le fou de dessin ».

Né de parents inconnus, Hokusai est adopté par une famille d’artisans.
En 1778, il intègre l’atelier d’un peintre d’estampes, spécialiste de portraits d’acteurs. A la mort du maître, il quitte l’atelier et connaît une époque de grande pauvreté durant laquelle il étudie les techniques des écoles de Kano Yusen, Tsutsumi Torin et Sumiyoshi Naiki. Il subit aussi l’influence de l’art occidental.
Vers 1795, il illustre le recueil poétique Kyoka Edo no Murasaki qui lui vaut son premier succès.
En 1812, il commence à parcourir le pays et publie deux ans plus tard et jusqu’en 1834, douze volumes de ses innombrables carnets de croquis, d’études originales et marginales.
1831 voit la parution d’une de ses œuvres majeures, la série d’estampes Trente six vues du mont Fuji, qui lui vaut une reconnaissance mondiale. Il produit aussi plusieurs séries d’estampes qui rompent avec la tradition (cascades, pont, oiseaux, fantômes…). En 1834, il reprend au trait tout son travail sur le paysage et publie les Cent Vues du Mont Fuji.
En 1836, année de grande famine, il survit grâce à la vente de ses œuvres.
En 1839, un incendie dans son atelier détruit les travaux accumulés des dernières années.
Il meurt le 10 mai 1849, en laissant derrière lui 30 000 dessins.

Produits liés